L’arrivée à Kalimantan et les préparatifs

 Fieldwork organisation in Balikpapan

Balikpapan

Balikpapan

L’équipe a enfin quitté Jakarta pour la province d’Est Kalimantan, dans la partie indonésienne de Bornéo. La ville pétrolière de Balikpapan, capitale provinciale, est habituellement notre première étape. L’équipe s’y est rassemblée au complet. Nos collègues archéologues indonésiens nous y ont rejoint, ainsi qu’un, nouveau venu dans le projet, un géoarchéologue brésilien, Astolfo Araujo. Dans le même temps, nous avons persisté dans nos démarches administratives. Les restructurations administratives et la période électorale ne facilitant certainement pas le bon fonctionnement des services indonésiens. Nous nous expliquons ainsi les difficultés qui nous ont finalement empêchés cette année d’obtenir toute les autorisations de recherche à temps. Notre cas n’est pas isolé : cette année, la grande majorité des équipes archéologiques étrangères ont été forcées d’annuler ou de reporter leur mission de terrain. Toutefois, un effort mutuel de bonne volonté a permis de nous accorder avec notre partenaire indonésien (Arkenas) : notre présence sur le terrain sera tolérée, dans la mesure où elle se limite à de la prospection et à de l’analyse de matériel à l’exclusion de toute autre activité scientifique (fouilles, prélèvements…).

The team has finally left Jakarta to travel to the East Kalimantan province, in the Indonesian part of Borneo. The oil city of Balikpapan, the economic capital of the province, is usually our 1st stop. The team is complete. Our Indonesian colleagues are here, and a new member of the project, Astolfo Araujo, a geoarchaeologist from Brazil. We have persisted in our administrative quest. However, the changes in the administration and electoral period do not help with some aspects of the Indonesian administration. This may explain why we could not get all the research authorisations in time. We are not the only case: this year most of the foreign archaeological teams had to cancel or postpone their fieldwork. Nevertheless, an agreement has been made with our Indonesian counterpart (Arkenas) : our presence in the field was allowed, but we were restricted to only carrying out an archaeological survey and the analysis of archaeological material stored in the museum; all other scientific activities were forbidden (e.g., excavation, sampling).

 

Contenants à vendre à Balikpapan

Contenants à vendre à Balikpapan

Au marché à Balikpapan

Au marché à Balikpapan

 

Balikpapan est la principale place économique de Kalimantan. C’est le lieu le plus propice à l’organisation de la logistique de terrain. L’essence et les denrées, le riz, le sucre et les cigarettes (kretek), ainsi que les équipements de bivouac, s’achètent dans les différents marchés et centres commerciaux de la cité.

Balikpapan is the main economic city of Kalimantan. It is the best location to organise field logistics. Petrol, rice, sugar, cigarette (kretek) and camping equipment can be bought in the different markets and shops in this city.

 

Le Yayasan Total à Balikpapan

Le Yayasan Total à Balikpapan

L’implantation française y est aussi importante, du fait des ressources pétrolières. La firme Total y possède un vaste complexe, comprenant une école dont nous rencontrons le directeur afin de discuter de la mise en place d’ateliers pédagogiques, consacrés à la préhistoire et à l’ethnographie de Kalimantan. La politique culturelle de Total, qui en fait un interlocuteur incontournable dans cette région, consiste également à soutenir des fondations locales. Nous rencontrons la directrice d’une de ces yayasan. Elle s’efforce de développer des circuits commerciaux pour les produits artisanaux des communautés villageoises (principalement, des objets en rotin). Nous envisageons la possibilité future d’une exposition sur la préhistoire, et recommandons un jeune homme originaire d’un des villages de la vallée de la Lesan, afin qu’il puisse compléter sa formation à Balikpapan (cours de français). Nous travaillons avec lui depuis quelques années et il pourrait être un médiateur idéal entre le projet scientifique et les populations locales.
French presence is also important in Balikpapan, due to the oil resources. The company Total has a large complex, including a school; we have met the director to discuss the possibility of organising a pedagogic workshop on prehistory and ethnography of Kalimantan. The cultural policy of Total, making them an unavoidable partner in this region, is also based on sponsoring local foundations/NGOs. We have met the director of one yayasan. This organisation develops trading networks for local handcraft products (mainly in rotan) from village communities. We discussed the possibility of a future exhibition on prehistory, and we recommended a young man from a village in the Lesan valley, to have a French training in Balikpapan. We have worked with him for several years and he could be a perfect mediator between the scientific project and the local populations.

 

Préparatifs au musée de Sangata

Préparatifs à la galerie d’art du conservatoire culturel de Sangatta

Le transport jusqu’aux lieux du terrain a été organisé. Nous nous engageons pour une douzaine d’heures de route, sur une chaussée à l’état aléatoire. Nous ferons une halte au Dinas Pemuda Olahraga dan Pariwisata de Sangata (Bureau régional des sports et du tourisme), où nous chargerons l’équipement de bivouac. Cinq heures de voiture jusqu’au petit village d’Hambur Batu, où nous attendrons l’arrivée des pirogues venues de Tepian Langsat pour pouvoir remonter la rivière Bengalon et enfin atteindre le karst de Gergaji et le site de Liang Jon.

 

 

 

Sur la route…

Sur la route…

The transportation to the fieldwork has been organised. We will have 12 hours by car, on a bad road. We will make a stop at the Dinas Pemuda Olahraga dan Pariwisata de Sangata (regional office for sport and tourism), where we will collect camping and field equipment. Five more hours by car will take us to the small hamlet of Hambur Batu, where we will wait for the wooden pyrogues coming from Tepian Langsat to go upstream on the Bengalon River to reach Gergaji karst and the site of Liang Jon.

 

Embarquement à Hambur Batu

Embarquement à Hambur Batu

Aquarelle de Liang Jon par Michel Grenet

Liang Jon, aquarelle de Michel Grenet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The whole team thanks Becky Coles for proof reading and copy editing.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire