Liang Abu (fr)

abu_[SP]

Liang Abu : vue du site

Historique des travaux

Ce site a fait l’objet de deux campagnes de fouilles. Tout d’abord quatre sondages effectués en 2009 (J.-M. Chazine) correspondant à 4m2. La richesse du matériel obtenu et l’absence d’une chronostratigraphie de référence nous a décidé à fouiller plus finement une partie du site de Liang Abu en 2012 afin (1) d’estimer la puissance de la stratigraphie et (2) fouiller en plan le niveau riche en céramique identifié en 2009 (organisation spatiale des vestiges, présence d’éventuelles structures). La description du site et le protocole de fouille sont détaillés dans le rapport scientifique de 2013.

Localisation

Liang Abu : sondages et tranchés 2009 et plan de fouille 2012 / Liang Abu Liang Abu rock shelter with 2009 test-pits trenches and 2012 planimetric excavation

Liang Abu : sondages et tranchés 2009 et plan de fouille 2012 / Liang Abu Liang Abu rock shelter with 2009 test-pits trenches and 2012 planimetric excavation

L’abri Liang Abu est situé dans la péninsule de Mangkalihat, à 130 kilomètres au nord-ouest des côtes du détroit de Makassar, dans un karst montagneux couvert d’une forêt tropicale. Ce site est localisé précisément le long de la rivière Lesan dans le karst du district de Berau, Est Kalimantan, Indonésie. Il a été repéré du fait de sa proximité de la grotte Gua Beloyot, grotte riche en peintures rupestres. Liang Abu est un abri (15m de long sur 5m de profondeur) orienté ouest, qui s’ouvre en rive gauche de la rivière Lesan, et fait face a une petite zone marécageuse.

Ce site est situé à 6 kilomètres du village Lebbo’ de Merabu. Les Lebbo’ représentent le principal groupe ethnique dans cette région intérieure depuis au moins un ou deux siècles. L’étude ethno-linguistique de leur tradition orale et de leurs pratiques culturelles est en cours afin de documenter les utilisations des grottes au cours du temps. Certains productions graphiques Lebbo’ présentent des similarités avec les peintures rupestres conservées dans les grottes avoisinantes.

Stratigraphie

Stratigraphie de Liang Abu 2012, section nord / Stratigraphic scheme of Liang Abu 2012 section north

Stratigraphie de Liang Abu 2012, section nord / Stratigraphic scheme of Liang Abu 2012 section north

Dix-neuf unites stratigraphiques (US) ont été enregistrées (Figure 1). Il s’agit d’unités sédimentaires distinguées sur base des caractéristiques différentielles du sédiment (nature, texture, couleur). Le substrat calcaire a été atteint à une profondeur d’environ 150 à 160 cm par rapport à la surface actuelle de circulation. Une série de 12 datations a permis d’avoir une bonne chronostratigraphie, avec une occupation en fond de sondage datée de la fin du Pléistocène (34 206 +/- 720 BP ; UBA-20838). Deux hiatus chronologique ont été identifiés dans la sédimentation (entre US3 et US4 et entre US12 et US13), dont la cause a encore a être éclaircie (anthropiques ou climatiques ?)

Matériel archéologique

Les vestiges découverts comprennent : des ossements de faune (13 729 fragments), des éléments lithiques (3 470 pièces), des coquilles de gastéropodes (1 456) et des fragments de céramique (1104). De nombreuses cauries ainsi que quelques perles ont également été découvertes. L’US2 est la couche qui présente la plus forte densité de matériels, suivie par l’US 10 et 12. Alors que certains matériaux sont concentrés dans certaines couches (céramiques en US1 et US2 ; coquillages en US10), le matériel lithique est distribué de manière homogène tout au long de la stratigraphie.

Lithique

L’analyse techno-typologique de l’assemblage lithique a permis d’observer une large variété de d’éclats retouchés et de petites pointes sur éclat, n’ayant jamais été décris auparavant dans cette région. L’étude morphologique suggère que ces pointes ont pu être utilisées sur des matériaux tendres, comme du rotin, du bois ou des os. L’analyse des traces d’utilisation devrait préciser leurs usages.

Faune

Concernant les fragments osseux animaux, la plupart d’entre eux (~70%) sont indéterminables. Ces restes fauniques sont extrêmement fragmentés, et près de 40% de l’assemblage présente des traces de combustion. Les mammifères et les reptiles constituent les groupes taxinomiques majoritaires, alors que les oiseaux et les poissons restent rares. Parmi les mammifères, les Suidés (Sus cf. barbatus) sont le taxon le mieux représenté. Une industrie sur os a également été attestée et documentée à partir de 18 fragments présentant des modifications anthropiques.

Enfin, des dépôts funéraires récent (XX-XIXe siècle ; sépultures, natte en rotin et ustensiles de pèche notamment) étaient présents dans les cavités du karst surplombant l’abri.

Pour citer cet article : Ricaut F.-X., Grenet M., Plutniak S. et l’équipe MAFBO. « Liang Abu rock shelter presentation ». Mise en ligne le 12 juin 2015. http://kaltim.hypotheses.org/792

L’abri de Liang Abu vu des cavités karstiques / Liang Abu rockshelter, view from inside karstic cavities

L’abri de Liang Abu vu des cavités karstiques / Liang Abu rockshelter, view from inside karstic cavities


Vous aimerez aussi...